L’objectif est de créer une association qui soit éthique, écologique, horizontale et totalement transparente. Concrètement, ce projet vise à proposer un produit écologiquement  et socialement responsable aux gens désirant consommer de l’açaï en Belgique. A terme, l’açaï utilisée proviendra uniquement des exploitations familiales et traditionnelles, soutenant leur activité économique. Ce qui constituera donc un argument supplémentaire pour maintenir la forêt en place, de profiter des richesses qu’elle offre sans la détruire.

Nous exigeons de nous-mêmes que l’empreinte écologique du projet, dans sa globalité, soit nulle au minimum. Les impacts environnementaux engendrés par les transports, la conservation, la transformation et l’emballage seront tous compensés par le soutien financier de projets écologiques (de reforestation ou de préservation de la forêt amazonienne). Quand le projet aura suffisamment d’ampleur, cette compensation sera réalisée au moyen d’une analyse de cycle de vie qui permettra de déterminer précisément la nature et l’intensité des impacts environnementaux qu’entraîneront les différentes étapes du projet. Par ailleurs, nous souhaitons que ces impacts soient les plus faibles possibles à la source. Une réflexion sera menée, par exemple, sur les possibilités d’utilisations d’éco-packaging, de transports plus écologiques, etc.