Nous avons décidé de nous lancer dans ce projet car nous soutenons l’idée qu’œuvrer pour l’écologie au travers de sa profession est une manière d’influencer activement le paradigme économique actuel. Il ne s’agit pas simplement de se limiter à de bonnes intentions mais de proposer des produits qui induisent un changement concret et pour lesquels le consommateur a une vision d’ensemble de l’organisation qu’il soutient par ses achats. Ceci explique pourquoi il nous paraît nécessaire que la base de nos valeurs s’appuie sur la transparence pour l’ensemble des processus qui conduisent au produit fini.

L’objectif principal que nous visons à travers ce projet est un réinvestissement du citoyen, comme consom’acteur, dans la préservation et la régénération de la forêt amazonienne. La problématique de la déforestation de la plus grande forêt tropicale du Monde est connue par la majorité d’entre nous. Les pistes d’actions concrètes et fiables sont cependant moins accessibles et il nous semble impératif de trouver des solutions rapides et efficaces à cette situation environnementale catastrophique.

Nous construisons ce projet de telle sorte qu’en achetant un produit venant de cette région du monde, on puisse comprendre dans quelle mesure (A qui ? Comment ? Combien ?) cela finance des organisations soutenant la protection et la reforestation de l’Amazonie.

Par souci de cohérence, il nous paraît indispensable d’intégrer une dimension sociale forte à ce projet via le respect des principes d’équité envers les différents partenaires du projet. À terme, nous travaillerons exclusivement avec des agriculteurs traditionnels (ribeirinhos) respectueux de l’environnement afin de les aider à continuer à vivre dignement, selon leur mode de vie, en leur assurant un revenu stable et suffisant. Nous désirons également que tous les acteurs du projet se sentent valorisés dans leur profession. Pour ce faire, nous souhaitons que notre organisation soit la plus horizontale possible, que chaque partie prenante se sente écoutée et puisse intervenir en proposant des solutions aux différentes difficultés et frustrations qui pourraient être rencontrées.

Pour terminer, nous accordons beaucoup d’importance à l’auto-critique. Nous souhaitons une relation proche des consommateurs. Notre compréhension du concept d’horizontalité inclus ces derniers comme partenaires du projet et nous espérons pouvoir attiser leur intérêt et leur sens-critique vis-à-vis du projet et inclure leurs avis, remarques, critiques dans le processus d’évolution de l’asbl.